Mariem Guellouz

warning: Creating default object from empty value in /var/www/vhosts/revue-chimeres.fr/httpdocs/drupal_chimeres/modules/taxonomy/taxonomy.module on line 1387.

Du devenir hybride de la danse contemporaine


Frimat François, Qu’est ce que la danse contemporain ? Politiques de l’hybride, PUF, 2009, pp. 141. (15E)

Qu’est ce que la danse contemporaine ? La question est ambitieuse et la réponse complexe. François Frimat prend le risque d’en faire le titre de son ouvrage. 

Peut-on définir la danse contemporaine ?

Dès les premières pages l’auteur, en spectateur d’une pièce d’Olga Mesa, nous fait part d’un sentiment d’étrangeté. La perplexité dans laquelle nous plonge un spectacle de danse résulte, selon lui, d’une  expérience de l’indicible, de l’imprévisible, de l’irruption d’une logique inédite. La danse contemporaine est incernable. En transgressant les codes (costumes, espaces, temps) qui arriment les actions des danseurs aux déterminations du corps social, elle déconstruit un certain habitus et, dans le désordre engendré, invente un ordre nouveau et singulier. 

Danser n’est pas dire



(Tous droits réservés)

« [...] La danse vient toujours plus près d'un fait de  nature et le revendique. Ses devenirs côtoient l'animal, les végétaux, les paysages du corps. Sur scène et dans la vie les mutants remplacent les monstres, explorent les genres. Dur désir d'être un autre.

[...] La danse est nomade. Le danseur  emporte la terre avec ses pieds et la dépose dans ses points d'arrêt, quand il la touche, quand il fait corps avec elle. Le gitan a ce pouvoir de fuir, de vivre toujours entre deux points, dans l'entre-deux  d'un départ et d'une arrivée sans importance. Le nomade, gitan, danseur, fait voyager la terre avec lui, sous lui. C'est un suspect, sans foi ni loi, sans terre promise, sans protection, inidentifiable. Ses pieds et ses traces ne font qu'un [...]

Syndiquer le contenu