Philippe Giesberger

warning: Creating default object from empty value in /var/www/vhosts/revue-chimeres.fr/httpdocs/drupal_chimeres/modules/taxonomy/taxonomy.module on line 1387.

Rencontre avec des adolescents en pédopsychiatrie

Extraits de l'article papier

"Rencontre avec des adolescents en pédopsychiatrie
En direct de l’Unité Ado 93

« La compagnie d’un dément est épuisante, même lorsqu’on éprouve pour lui une grande amitié » Jim Harrison, Le chemin  du retour.

Psychose et adolescence : deux entités différentes pour une logique commune
Dans la perspective de contribuer à une réflexion sur le travail institutionnel en psychiatrie tel qu’il se donne à voir aujourd’hui, il s’agira de présenter ici le travail que nous développons depuis bientôt sept ans avec des adolescents au sein de l’Unité Ado 93, une unité d’hospitalisation de jour et de nuit située au sein du centre hospitalier intercommunal de Montreuil-sous-Bois, administrée par l’EPS de Ville-Evrard de Neuilly-sur-Marne. Cet article est né de nombreuses prises de notes et est passé par plusieurs plans, nourris au fur et à mesure de l’écriture ; mais, à la relecture, il y avait toujours quelque chose qui n’allait pas : il me fallait sans cesse préciser, différencier ce que j’avais à y dire sur ce travail avec les adolescents, selon le fait que les adolescents en question étaient psychotiques ou ne l’étaient pas. Avec une évidence pourtant : qu’ils soient psychotiques ou pas, je m’apercevais que notre approche des adolescents, à l’unité ado, était d’une certaine façon, et quelle que soit la nature de leurs troubles, la même qu’avec les psychotiques !
J’ai alors réalisé que ce qui me bloquait était tout simplement le fait que le travail psychiatrique en direction des adolescents est relativement nouveau, qu’il s’agit d’une clinique nouvelle qui s’invente en France depuis peu d’années.
Il y a certes pas mal d’écrits sur l’adolescence, ses transformations, sur le suicide, l’anorexie, la crise du milieu de la vie, etc., mais il s’agit dans la grande majorité des cas de textes de psychanalystes, de sociologues, ou encore d’interventions de psychiatres devenus de variétés, mais beaucoup plus rarement d’écrits sur les soins développés en institution par des équipes de terrain. A l’exception bien sûr des travaux relatés par le professeur Philippe Jeammet et  le docteur Xavier Pommereau - ce qui invalide en partie mon affirmation.

Entretien avec Philippe Giesberger

Entretien avec Philippe Giesberger, infirmier, dessinateur et peintre (qui a réalisé luvre en couverture et choisi les illustrations du numéro 64)



(Tous droits réservés, illustrations Giesberger, extrait audio: B.O.F. Eraserhead - D. Lynch) )

Chimères : Etant, de ton état, infirmier en psychiatrie (et même cadre), penses-tu, avec tes dessins, faire de la clinique ?

Philippe Giesberger : Est-ce que je fais de la clinique avec mes dessins ? Est-ce que je fais mes dessins avec la clinique pourrait-on aussi demander !

Syndiquer le contenu