Thérapie familiale

warning: Creating default object from empty value in /var/www/vhosts/revue-chimeres.fr/httpdocs/drupal_chimeres/modules/taxonomy/taxonomy.module on line 1387.

Pour repenser les systèmes

« Ce qui naît dans une rencontre thérapeutique, c’est un accord culturel entre deux personnes. Il faut que ce qui s’y dit soit plausible et pourtant surprenant. Le fait que les patients aillent mieux ne veut pas dire que notre théorie soit juste. Il n’y a pas de rapport entre les résultats thérapeutiques et la preuve de la justesse d’une théorie, quelle qu’elle soit – trop d’éléments sont en jeu à la fois. Il est clair cependant que nous avons besoin de grilles explicatives, de « cartographies » comme dirait Félix Guattari. Mais ces grilles doivent s’autoriser à être limitées, à ne pas rabattre à leur niveau tout ce qui se passe, et s’accepter surtout comme prétextes d’ouverture. Ce qui compte n’est pas la vérité du sujet ou de je ne sais quel système, mais d’élargir le champ du possible ; ce qui m’intéresse, c’est de savoir comment ouvrir de nouvelles alternatives pour l’autre et pour moi, car nous sommes dans un processus de libération commun. Que sont ces scènes que nous inventons en commun avec nos patients à l’intersection de toute une série de systèmes ou de scènes ? Quel rôle y jouent nos propres singularités ? Comment ouvrir de nouveaux devenirs ? [...] »

Fragment de l'article complet (voir PDF)

Systèmes et scènes

Transcription d’une intervention faite par Mony Elkaïm le 10 décembre 1985 au séminaire de Félix Guattari. Le texte présenté provient d’une rencontre organisée à Grenoble en juin 1985 par le « Centre d’Études et de Recherches sur l’Approche Systémique ».

MONY ELKAIM : JE VAIS VOUS LIRE le texte d’une intervention faite à un congrès de thérapie familiale. J’aimerais pouvoir discuter ce texte avec vous. Je vous propose de m’interrompre à tout moment si vous avez un commentaire à faire. J’avais été invité à parler de créativité. Mon intention était de produire une situation de création avec les participants pendant cette intervention.

Bonjour. Je propose de travailler avec vous ce matin à partir d’un échange autour d’une famille simulée.

« Famille simulée » : Dans notre jargon cela veut dire les personnes de l’auditoire qui se proposent comme volontaires pour simuler une famille.

Je parlerai du thème général de ces journées : la créativité à partir de celle qui surgira ici… Je vais vous demander non tant d’écouter que de regarder et d’observer ce qui se passe… Ce qui se passe au niveau non verbal est extrêmement important en thérapie familiale. Certaines danses non verbales peuvent avoir pour un thérapeute systémique la même importance qu’un lapsus pour un thérapeute d’inspiration analytique. Je citerai comme exemple un extrait de la bande vidéo d’une thérapie de la famille.

Syndiquer le contenu